mardi 31 mai 2016

Le parti Fusion réagit après la publication du rapport de la CIEVE

Sénatrice Edmonde Supplice Beauzile
                           NOTE DE PRESSE

Le parti Fusion des Sociaux-Démocrates Haïtiens (FUSION) constate avec satisfaction que les fraudes massives et les actes de violence qui ont émaillé les élections de 2015, qu’il dénonce depuis le 10 août 2015 et qui ont motivé son refus de continuer à participer à la mascarade électorale, ont été finalement confirmés par la Commission Indépendante d’Évaluation et de Vérification Électorale (CIEVE). Il saisit l’occasion pour saluer le courage de ses membres qui ont fait un travail énorme et n’ont pas hésité à dire la vérité sur l’ampleur des fraudes constatées et ont recommandé la reprise du processus (page 6 du rapport).

La FUSION déplore cependant que l’effort de la Commission et son travail méthodique n’aient porté principalement que sur les élections présidentielles. Le rapport aurait pu être plus complet si la méthode d’évaluation et de vérification retenue avait été la même pour tous les scrutins des 9 août et 25 octobre 2015. Les fraudes massives relevées dans les procès-verbaux, les listes d’émargement, les multiples votes zombis, entachent toutes les élections qui ont eu lieu le même jour, à la même heure avec les mêmes votants, ce qui impliquent les mêmes conclusions et les mêmes recommandations. 

La FUSION s’étonne que le président de la république n’ait pas eu le courage d’assumer ses responsabilités face à un rapport qu’il a lui-même commandité et ait préféré s’en remettre au bon vouloir d’un CEP qui dès le début a manifesté ses réserves sur le mandat de la Commission et le peu de cas qu’il entend faire de ses recommandations, en publiant officiellement les résultats des élections contestées que la Commission avait pour mission d’évaluer et de vérifier. Il est inacceptable d’accorder à ce CEP un pouvoir discrétionnaire sur un sujet aussi délicat et essentiel pour l’avenir de notre pays, alors que ses dirigeants ont toujours affirmé que les conclusions de la Commission ne lui seraient pas imposables. 

La FUSION en appelle à la vigilance et à la mobilisation des démocrates haïtiens pour veiller à ce que toutes les conséquences soient tirées après ce constat accablant fait par la Commission. N’en déplaise à ceux qui n’avaient pas vu de fraudes et qui voulaient à tout prix nous imposer une démocratie au rabais, dans le combat pour l’organisation de bonnes élections en Haïti les démocrates haïtiens ont gagné une première bataille, mais la lutte continue.

Nous ne pouvons pas recommencer avec les petits arrangements et les compromissions entre copains et coquins. Seul un accord politique inclusif peut nous permettre de sortir de cette tragicomédie sur fond de corruption, de dilapidation des fonds publics. Il faut dans les plus brefs délais que s’ouvre un dialogue sans complaisance pour négocier un véritable accord pour une sortie durable de la crise.

Il est indispensable de pendre le temps nécessaire pour construire un nouveau système électoral limitant au maximum les possibilités de fraudes. La FUSION réitère une fois de plus sa proposition d’acquisition des urnes électroniques brésiliennes qui coutent dix fois moins que les sommes gaspillées dans le processus électoral de 2015 et peuvent être utilisées à de multiples reprises. La restauration de la confiance dans le système électoral passe par la reconstruction de l’appareil électoral, la vérification de l’authenticité des Cartes d’Identification Nationale, l’émission de nouvelles cartes, la révision des listes électorales et l’application des sanctions prévues par la loi à tous ceux qui ont triche les 9 août et 25 octobre 2015.

AYITI PAP PERI NAP CHANJE SA

Port-au-Prince, le 31 mai 2016

Edmonde SUPPLICE BEAUZILE
Présidente                            

Rapport de la Commission Indépendante d’Evaluation et de Vérification Electorale


Rapport de la Commission Indépendante d’Evaluation et de Vérification Electorale


Elections de 2015




Port-au-Prince
  Le 29 Mai 2016


Pour télécharger la copie du rapport, cliquez sur le lien ci-dessous:


https://groups.yahoo.com/neo/groups/grandsdebats/conversations/messages/142827





lundi 30 mai 2016

Résultats : Liste des maires élus dans les 10 départements!


Résultats : Liste des maires élus dans les 10 départements!

Publié par aladanel

Nord`Ouest

Port-de-Paix Josué Allusma (Fusion)
St-Louis-du-Nord Gaston Estima (Mosano)
Anse à Foleur Berno Valcin (Vérité)
Bombardopolis Jean Louis Alisca (Vérité)
Chansolme Hodes Mertil (Lapeh)
Bassin Bleu Antony Manigat (PONT)
La Tortue Josemane Lubin (PONT)
Môle St-Nicolas Christian Joseph (OPL)
Jean-Rabel Déjean Marc (Vérité)
Baie de Henne Joseph Ilerce Tertilus (OPL)

Plateau Central

Belladère Macklish Ledoux (Vérité)
Boucan Carré Delinois Guerrier (PHTK)
Cerca Cavajal René Raphaël (PHTK)
Cerca la Source Castel Appolon (PHTK)
Hinche Jonel Jean Baptiste (Kontra pèp la)
Lascahobas Rodely Carietane Balde (Bouclier)
Maissade Hubert Duchaine (PHTK)
Mirebalais Lochard Laguerre (Vérité)
Saut d`Eau Marie André Ruth Thélus (Palmis)
Savanette Wisney Gaston (Apla)
Thomassique Wilma François (Vérité)
Thomonde Mathéus Bernadeau (Bouclier)

Nord

Bahon Joseph Dieuseul Alfred (PHTK)
Bas Limbé Berthold Georges (Renmen Ayiti)
Borgne Annelise Mocombe (PHTK)
Cap-Haitien Jean Claude Mondésir (Bouclier)
Dondon Heureuse Eugène (Fusion)
Grande Rivière du Nord Jovenel Jean (PHTK)
L`Acul du Nord Rebecaline Ziky Decelmond (PHTK)
Limbé Gibson Joseph (Renmen Ayiti)
Limonade Gesner Dieudonné (Vérité)
Pignon Nicolas Victorin (Fusion)
Milot Bernadin Jacques (Pitit Desalin)
Pilate Gregory Etienne (Bouclier)
Plaine du Nord Wila Paul (PHTK)
Port-Margot Jean Claude Voltaire (Vérité)
Quartier Morin Jean Erick Beliard (Platfom Leve Kanpe)
Ranquitte Edelin Philippe (Bouclier)
Saint Raphaël Serge Sajous (PHTK)
Victoire Jean Junior Auguste (Vérité)

Nord-Est

Fort-Liberté Louis Jacques Etienne (Konsyans Patriyotik)
Ouanaminthe Démétrius Luma (PHTK)
Ferrier François Placide (Vérité)
Les Perches Belijean Noël (PHTK)
Carice Amid Gabriel (PHTK)
Mont-Organisé Silvio Micanor (PHTK)
Capotille Eugène Adrien (KID)
Mombin Crochu Angelais Joseph (Vérité)
Caracol Renel Pierre (Bouclier)
Sainte Suzanne Cacius Marseille (Inite Patriyotik)
Terrier Rouge Marie Evena Daniel Pompilus (Inite Patriyotik)
Vallières Castelle Latortue
Trou du Nord Dieudonne Guillaume (PHTK)

Nippes

Anse à Veau Yves Cassamajor (Vérité)
Arnaud Jean Louis Arthur (PHTK)
Baradères Josely Jean (Fanmi Lavalas)
Fonds des nègres Kenson Benoit Justin (PHTK)
Grand Boukan Wilky Charles (PHTK)
L`Asile Serge Saul (Kontra pèp la)
Miragoane Yves Métellus (Fanmi Lavalas)
Paillant Jude Brice (AAA)
Petit Trou de Nippes Wilnor Pierre (Renmen Ayiti)
Petite Rivière de Nippes Céreste Cadet (Vérité)
Plaisance du Sud Emanuel Odney (Lapeh)

Sud

L`Ile à Vache Jean Yvres Amazan (KID)
Cayes Jean Gabriel Fortuné (Lide)
Coteaux Pierre Maurice Célestin (PHTK)
Chardonnières Claude Méméus (Renmen Ayiti)
Chantal Jean Max Charles (Vérité)
Cavaillon Ernst Ais (Indépendant-140)
Camp-Perrin Enor Tilus (PHTK)
Aquin Sauvilorme Mathurin (Vérité)
Arniquet Yves Marie Maurice Chateau (Fanmi Lavalas)
Anglais Jean Claude Despierre (PHTK)
Torbeck Guidile Joseph (PHTK)
Maniche Jean David Brinard (Bouclier)
Port-à-Piment Jean-Raymond Pierre-Louis (Vérité)
Port Salut Wilson Dena (PHTK)
Roche à Bateau Fritsnel Chéry (PHTK)
Saint Louis du Sud Luc Edwine Séide (Patrayil)
Saint Jean du Sud Jean Hugues Pompée (KID)
Tiburon Remiza Dénizé (PHTK)

Ouest

Port-au-Prince Joseph Pierre Richard Duplan (PHTK)
Tabarre Nice Simon (Renmen Ayiti)
Delmas Wilson Jeudy (Randevous)
Carrefour Jude Edouard Pierre (Vérité)
Anse à Galet Ernso Louissaint (Renmen Ayiti)
Pointe à Raquette Jean Domingue Louis (Lapeh)
Thomazeau Clermont Charélus (PHTK)
Cornillon Jean Balaguel Bertho (Apla)
Ganthier Keller Polynice (Vérité)
Fonds-Verettes Viola Jean-Gilles (KID)
Pétion-Ville Dominique Saint-Roc (UNDH)
Croix-des-Bouquets Rony Colin (Palmis)
Petit-Goave Limongy Samson Jean (PDCH)
Grand-Goave Maxau Pinchinat (KID)
Léogane Mauclair Désir (PHTK)
Cabaret Joseph Wills Thomas (Fanmi Lavalas)
L`Arcahaie Marie Rosemila Petit-Frère Sainvil (Inite Patriyotik)
Kenscoff Estimé Nadal (KID)
Gressier Jean Joseph Hilaire (PHTK)
Cité Soleil Jean Hislain Frédéric (Randevou)

Artibonite

La Chapelle Dieuseul Robenson Fonrose (Inite Patriyotik)
Desdunes Ernst Saint Phard (OPL)
Dessalines Marclin Pierre (PHTK)
Ennery Marc Henry Compère (AAA)
Gonaives Neil Latortue (AAA)
Grande Saline Amilcar Osméus (Bouclier)
Verrettes Fritz Joseph (AAA)
Terre-Neuve Joanel Raymond (AAA)
Saint-Michel Gueillant Dorcinvil (Inite Patriyotik)
Petite Rivière Rodriguez Démosthènes (Pitit Desalin)
Saint-Marc Nicolas Dorvilus (UNIR_Ayiti Ini)
Marmelade Mattelise Henry (Inite Patriyotik)
L`Estère Senèque Estimable (MOPOD)
L`Anse Rouge Francis St-Cyr (KID)
Gros-Morne Jean Renel Tide (Inite Patriyotik)

Sud-Est

Jacmel Marky Kessa (KID)
Thiotte Maxo Jean-Pierre (Fanmi Lavalas)
Marigot Danneau René (PHTK)
La Vallée Marie Yolène Philippeaux Scutt
Grand Gosier William Lazarre (OPL)
Cayes-Jacmel Jean Wilder Frère (KID)
Belle-Anse Denoil Anténor (OPL)
Bainet Victor Dominique Clive McCalla
Anse-à-Pitre Harry Bruno (OPL)

Grande Anse

Abricots Jean Ricaldo Louis (PHTK)
Anse d`Ainault Georges Simon (PHTK)
Beaumont Faveur Alexis (Inite Patriyotik)
Bonbon Louis Marie Titus Dorimain (OPL)
Chambellan Laroche Léon (Inite Patriyotik)
Corail Alex Maxcia (Consortium)
Dame Marie Gilbert Jean (UNIR-Ayiti Ini)
Jérémie Claude Harry Milord (3ème Voie)
Les Irois Wesly Jean PIerre (PHTK)
Moron Jorel Georges (Inite Patriyotik)
Pestel Evil Lavilette (Consortium)
Roseaux Olin Jean Richard (Bouclier).

dimanche 29 mai 2016

« Maman »

Me. Serge H. Moïse


« Maman »
Toi qui as encore ta petite maman
Redis-lui donc et à chaque instant
En la regardant bien dans les yeux
Que tu l’aimes de mieux en mieux
II
Tu ne pourrais respirer au grand air
Si tu n’étais pas la chair de sa chair
Tu lui dois la vie et ce vrai bonheur
Que tu ressens au fond de ton cœur
III
Entre toutes les mamans en dentelle
Elle sera donc toujours la plus belle
Les yeux du cœur sont les meilleurs
Pour celui qui ne lorgne pas ailleurs
IV
Lui dire chaque jour que tu l’aimes
Symbolise pour elle la joie extrême
Tu ne saurais découvrir à quel point
Son cœur sait que sa vie t’appartient
V
Assurer ton bien-être son unique loi
Toujours prête à se sacrifier pour toi
Elle vit à travers toi ses beaux rêves
De te voir alors cheminer sans trêve
VI
Il lui arrivera un jour hélas de partir
Mais une maman ne peut pas mourir
Elle survivra alors en chacun de nous
Car autrement ce serait la fin de tout!
VII
Et il n’y en a pas comme une maman
Depuis l’interminable nuit des temps
Ce mot très suave et le plus charmant
Est sans le moindre doute « Maman »
-----------
SHM av.

Haïti : Priorité sur l'assainissement, une nouvelle étape dans la lutte contre le choléra et les maladies hydriques



Port-au-Prince, 24 mai 2016 - Le  Ministre des travaux publics, transports et communication Evelt Eveillard, ministère de tutelle pour la Direction Nationale de L’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA) a annoncé aujourd’hui lors du dialogue sectoriel sur l’assainissement, une feuille de route actualisée pour mettre en œuvre la stratégie nationale d'assainissement.

Près d’un habitant sur quatre défèque à l’air libre en milieu rural et seulement 28% de la population a accès à des toilettes adéquates. La grande majorité des eaux souillées est déversée sans aucun contrôle dans le milieu naturel. La situation est également critique dans les espaces publics, notamment les écoles, où les latrines sont peu entretenues et donc peu utilisées. Les enjeux sont importants en termes de santé : les maladies hydriques causées par de mauvaises pratiques d’hygiène et d’assainissement sont responsables de 20 pour cent des décès chez les enfants de moins de cinq ans.

« Pour répondre à l’urgence, la stratégie  s’articule autour du changement des comportements, l’accompagnement des acteurs et la prise en compte de la nécessité d’accompagner chaque maillon de l’assainissement. Que ce soit au niveau de l’accompagnement à la construction de toilettes à collecte, l’évacuation et le traitement des eaux usées, le cycle de l’assainissement doit être renforcé,  » a déclaré Bénito Dumay, Directeur général de la DINEPA – l’agence qui organise ce Dialogue conjointement avec le Ministère de la Santé publique et de la population.

Selon Edwige Petit, Directrice de l’Assainissement à la DINEPA, «  pour améliorer cette situation, la stratégie insiste sur l’éducation et la promotion pour sensibiliser et inciter les ménages à construire ou améliorer leurs propres latrines, et sur l’installation de toilettes dans les écoles, les hôpitaux et autres établissements publiques. »

Au lieu de tout miser sur l’établissement de toilettes, la DINEPA met la priorité sur l'efficacité des efforts de sensibilisation des ménages sans subvention directe pour l’achat de toilettes. Elle rappelle aussi que pour obtenir des résultats, il faut une volonté clairement exprimée au plus haut niveau de l’Etat et une implication décisive des collectivités, communautés et individus.

Mary Barton-Dock, Envoyée spéciale de la Banque mondiale en Haïti confirme « Améliorer l’assainissement est l’affaire de tous. Pour chaque toilette construite, adoptée et utilisée, c'est une famille de moins touchée par le choléra et autres maladies hydriques qui causent plus de mort d’enfants de moins de cinq ans que le VIH/Sida, la malaria et la rougeole réunis. Nous ne pouvons pas ignorer cette possibilité de sauver des vies en améliorant l'accès à l'assainissement et en supportant cette nouvelle feuille de route nationale. »

Des experts nationaux et internationaux venant de neuf pays participeront à ce dialogue de trois jours, à l’issue duquel seront notamment disponibles les éléments pour actualiser la feuille de route de l’assainissement et un recueil de notes d'apprentissage visant à documenter les expériences d’Haïti présentées.

Source: Banque Mondiale

samedi 28 mai 2016

Au nom de la vérité historique

Boisrond Canal





Par Me Maurice CELESTIN

Chers amies et amis,

Mon ex-enseignant, Me Anthony GEORGES-PIERRE, dans son dernier livre "DEUX FIGURES FASCINANTES DE L'HISTOIRE D'HAÏTI: BOISROND CANAL ET SYLVAIN SALNAVE" a révélé et mieux, a rétabli la vérité historique relativement à Boisrond CANAL surtout.

J'admets que j'avais une fausse opinion de ce faiseur d'histoire qu'était Boisrond CANAL et que je m'étais trompé sur son compte. Il faut dire aussi que mon ex-enseignant, grâce à sa probité intellectuelle éprouvée et à sa "rage" de chercher à être bien informé sur les événements du passé, nous a offert une nouvelle lecture du Président CANAL qui n'était pas aussi " bon enfant" qu'on le croyait.

J'encourage donc tous les épris de vérité à lire cet ouvrage de Me Anthony GEORGES-PIERRE.

Au nom de la vérité historique

Me Maurice CELESTIN-LECHAPEAUTEUR
mauriceuo@yahoo.ca


vendredi 27 mai 2016

Arrestation de Eustache St-Lot, ex-directeur de la BMPAD

Eustache St-Lot

L`ancien directeur du bureau de Monétisation, Eustache St-Lot, a été placé en garde à vue sur ordre du Chef du Parquet de Port-au-Prince, l`ex-député de Léogane, Jean Danton Léger.

Eustache St-Lot s`était présenté volontairement, accompagné de son avocat, Me Patrick Laurent, pour une séance de confrontation avec l`ancien ministre Tèt Kale, Laleau Wilson, qui ne s`était pas présenté, parce qu`il n`était pas présent dans la capitale.

Après plusieurs heures de temps d`audition, des contradictions ont été révélées entre les déclarations de Laleau et de St-Lot. Ainsi, Me Danton Léger a du retenir provisoirement l`ancien responsable de la gestion des fonds de Petro-Caribe jusqu`à la confrontation des deux hauts dignitaires.

C`est actuellement, le premier haut responsable de l`administration Martelly-Paul qui se trouve en détention dans le cadre de l`enquête sur les fonds de Petro-Caribe.

Source :Rezo Nodwes

mardi 24 mai 2016

Enose Sejour mouri sou champ batay

Enose Sejour 

Enose Sejour mouri sou champ batay, demen nap voye l ale an pè ak diyite.

Lè se pale anpil, tripotaj ak zen tout moun gen w bagay pou yo di.

Lè se lanmò yon militan konsekan ki mouri sou champ batay tout moun bèbè.

Map tann nou di "Nou pap Obeyi ankò pou m kouri dèyè n", lè m di anpil nan nou se blofè blofèz na konprann.

Nou Obeyi lè n kite lanmò Enose pase sou silans.

Nou obeyi lè n pa reponn a lapè l.

Pap obeyi pa dwe di nan bouch sèlman, men nan aksyon tou. Aksyon vo plis ke pawòl.

Map gade konbyen moun kap prezan demen nan antèman Enose la

Men lè ak Adrès la pou n pa di nou pat konnen:

Les funérailles de Madame Enose Séjour seront chantés en l'église Paroissiale de Ste Anne demain mardi à 7:00 heures du matin. L'exposition se fera à 6:00 à la même église. L'inhumation se fera au cimetière de Port-au-prince.

Paix à son âme!

Pou plis enfòmasyon kontakte Yvon Kernizan: 38869636


samedi 21 mai 2016

The Pope regrets the lack of Dominican Republic-Haiti talks

Pope Francis and the Dominican president Danilo Medina
Vatican City.- Pope Francis on Friday regretted the lack of dialogue between the Dominican Republic’s and Haiti’s authorities, to find a solution to the nigh number of migrants and displaced people.

The leader of the world’s more than one billion Catholics also requested a response to the shortcomings of the Haitian people, and lamented the lack of dialogue between the authorities of the two countries that share the island of Hispaniola.

The Dominican Republic and Haiti have broken off talks since late last year, in the heels of Port-au-Prince’s political turmoil.

"The Holy Father expressed concern about the social problems of the Americas in general, including the US election that lacks a more lively social situation to assist the poorest and the most excluded; social, economic and political conflicts in Venezuela, Brazil, Bolivia and Argentina; the shortcomings of the Haitian people and the lack of dialogue between the authorities of the countries that share the island, Haiti and the Dominican Republic, to find a legal solution to migrants and displaced and how to understand what is a secular state by some authorities in Mexico and the role of religious freedom," Vatican Radio reported to the Latin American Episcopal Council (CELAM).

The Vatican Radio report, signed by Mercedes De La Torre, said Pope Francis met at the Vatican with the presidency of CELAM) and suggested them to implement the ‘Apostolic Exhortation Evangelii Gaudium,’ which aims to improve the position of lay persons within the church.

Source : Dominican Today

vendredi 20 mai 2016

Afin que nul n'en ignore!


Ne confondez pas Rulx Valmé avec le major Marc Valmé

J’informe le public que je ne suis pas le major Marc Valmé qui était dans le coup d’État militaire en 1991 contre le président Aristide et qu’il n’y a aucun lien de famille entre nous.

En effet, depuis un certain temps des individus me font passer pour le major Valmé à Montréal et font circuler de fausses informations sur moi. Le pire c’est que ces lâches le font dans d’autres communautés qui n’ont absolument aucune idée de la réalité haïtienne.

Je rappelle que lors du coup d’État en 1991 j’étais encore à l’école. J’ai terminé mes études classiques en juillet 1992. Je n’ai jamais aimé le métier des armes. L’armée est dissoute en 1994. Par conséquent, je ne peux pas être le major Valmé.

Je profite pour vous dire que je n’ai aucun lien de famille avec le colonel Jean Valmé, ancien chef de la police de Port-au-Prince sous le gouvernement de Jean Claude Duvalier.

Rulx Valmé

mercredi 18 mai 2016

Que vient faire Martelly à Miami?

VENTE SIGNATURE DE SON LIVRE OU ANIMATION D'UN FESTIVAL
Michel Martelly

Que vient faire Martelly à Miami ?

Depuis près de trois mois, la machine de propagande de l'ex-président haïtien Michel Martelly fait état de son prochain séjour à Miami, aux fins d'animer un festival dans un night-club de Pembroke Pines (un quartier de Miami), dernier refuge de ce spectacle après que l'ancien stade du Miami Heat eut demandé un prix qui « dépasse la compétence » de Mickey pour héberger l'événement. Mais, il y a une semaine, l'horaire du séjour en Floride de Sweet Mickey a été modifié pour inclure la vente signature de son livre, une affaire qui a tout l'air d'un rajout introduit à la dernière minute. Toutefois, il semble que cette prestation de l'ex-président haïtien, qui compte faire de sa participation à ce festival son retour en force comme « roi du compas », doublée de la présentation de son livre, ne se fera pas sans heurts. Assurément il y a anguille sous roche.

En effet, Sweet Mickey est rentré à Miami à la cloche de bois depuis dimanche, dit-on. Chose bizarre, son arrivée à la métropole floridienne coïncide avec la condamnation de l'associé de son fils dans le trafic de drogue, en l'occurrence Fabio Lobo, 44 ans, le fils de l'ex-président de Honduras, Porfirio Lobo. Le jeune Lobo vient d'être trouvé coupable d'exporter la cocaïne aux États-Unis. En vertu du verdict de culpabilité rendu contre lui, le lundi (16 mai), il écopera dix ans de détention ferme, quand il se présentera pour entendre sa sentence, le 15 septembre prochain, ayant été trouvé coupable de conspiration en vue d'importer de la cocaïne aux États-Unis.

Lors de son arrestation à Port-au-Prince, Haïti, en mai 2015, Lobo se trouvait avec Olivier Martelly. Ce dernier, qui était déjà sous contrôle de la justice fédérale, et qui était devenu un mouchard pour les agents fédéraux, avait, quelques mois plus tard, aidé les hommes de la DEA à appréhender d'autres associés, en la personne d'un neveu et d'un filleul du président du Venezuela. Qui se ressemblent s'assemblent, dit le proverbe. Ayant eu des relations d'affaires avec ce monde, Olivier Martelly était tout indiqué pour jouer le jeu de la DEA consistant à moucharder pour l'agence fédérale en vue d'aider à mettre la main au collet d'autres dealers de drogue.

Que vient chercher Martelly à Miami ?

Il faut bien se demander que vient chercher Michel Martelly à Miami, environ deux mois depuis que sa maison à Boca Chica a été perquisitionnée par des agents fédéraux (FBI, Douane et Alcool, Fire Arms and Tobacco) secondés par la Police de Miami Dade.

De toute évidence, lorsque le FBI décide de faire une descente chez un individu quelconque, cela signifie que ce dernier est l'objet d'une investigation criminelle. Aussi la présence de l'ex-président haïtien à Miami quelques semaines seulement après un tel événement amène-t-elle à penser que les choses ne sont pas exactement comme Micky et ses relationnistes veulent faire croire.

En effet, ceux qui ont été invités à cette vente signature ne savent pas l'heure à laquelle aura lieu l'événement. Car Micky a un rendez-vous qui l'oblige à changer d'horaire. Et il ne peut décider lui-même quand il sera présent pour signer ses livres.

On apprend qu'Élizabeth Guirand, qui organise cette vente signature, a été contactée par les autorités fédérales désirant savoir quelles autres personnes Martelly doit rencontrer durant son séjour à Miami. Après avoir répondu qu'elle ne savait pas, il lui a été formulé la mise en garde suivante : il faut dire toute la vérité de peur que les choses ne tournent mal, lui aurait-on conseillé.

D'une manière générale, quand le FBI interroge sur un fait donné, ils veulent simplement savoir si l'on a recours au mensonge. Car ils sont déjà informés de tout. Sans l'ombre d'un doute, Mme Guirand, pour s'être associée à Michel Martelly, se trouve sous le radar des agents fédéraux. Cela vaut pour toutes personnes qui sont liées à l'ex-président par amitié ou affaires.

La présence de Michel Martelly en cette période fait évoquer autres choses, comme par exemple, s'il a rendez-vous avec les autorités fédérales en relation avec la dernière perquisition de sa maison ou bien si la longue enquête lancée sur la famille Martelly toute entière franchit l'étape où d'autres décisions sont en passe d'être prises. Dans la mesure où toute la famille se trouve aux prises avec la justice américaine, il y a de fortes chances qu'ils aient rendez-vous pour affaire criminelle.

Une telle idée a toute son importance quand une personnalité liée aux organismes responsables du maintien de l'ordre déclare, au sujet de Michel Martelly : Il connaît le jour de son arrivée ici, mais il ne peut dire à quelle date il retournera en Haïti.

En tant qu'ex-président d'un pays étranger visitant les États-Unis, la sécurité de Michel Martelly est assurée par Washington. Sur ces entrefaites, les autorités fédérales ont confié la protection de l'ex-président à la Police de Miami Dade, sur une base limitée, en vue de couvrir la vente signature seulement, dit-on. Une source proche de Miami Dade a laissé entendre que pour le festival, Martelly sera obligé de financer sa propre sécurité.

H.O.

Bon fèt drapo!



Pou Ayiti peyi Zansèt yo
Se pou n mache men nan lamen
Nan mitan n pa fèt pou gen trèt
Nou fèt pou n sèl mèt tèt nou
An nou mache men nan lamen
Pou Ayiti ka vin pi bèl
An nou, an nou, met tèt ansanm
Pou Ayiti onon tout Zansèt yo.

Pou Ayiti onon Zansèt yo
Se pou n sekle se pou n plante
Se nan tè tout fòs nou chita
Se li k ba nou manje
Ann bite tè, ann voye wou
Ak kè kontan, fòk tè a bay.
Sekle,wouze, fanm kou gason
Pou n rive viv ak sèl fòs ponyèt nou.

Pou Ayiti ak pou Zansèt yo
Fo nou kapab vanyan gason
Moun pa fèt pou ret avèk moun
Se sa k fè tout Manman ak tout Papa
Dwe pou voye Timoun lekòl
Pou yo aprann, pou yo konnen
Sa Tousen, Desalin, Kristòf, Petyon
Te fè pou wet Ayisyen anba bòt blan.

Pou Ayiti onon Zansèt yo
Ann leve tèt nou gad anlè
Pou tout moun, mande Granmèt la
Pou l ba nou pwoteksyon
Pou move zanj pa detounen n
Pou n ka mache nan bon chimen
Pou libète ka libète
Fòk lajistis blayi sou peyi a.

Nou gon drapo tankou tout Pèp.
Se pou n renmen l, mouri pou li.
Se pa kado, blan te fè nou
Se san Zansèt nou yo ki te koule
Pou nou kenbe drapo nou wo
Se pou n travay met tèt ansanm.
Pou lòt, peyi, ka respekte l
Drapo sila a se nanm tout Ayisyen




lundi 16 mai 2016

Qu'attend la Justice haïtienne pour sévir contre les assaillants de Guy Phillipe / PHTK et alliés qui ne cessent de semer le deuil dans le camp de la PNH et de la Population?

Qu'attend la Justice haïtienne pour sévir contre les assaillants de Guy Phillipe / PHTK et alliés qui ne cessent de semer le deuil dans le camp de la PNH et de la Population?


Malgré deux plaintes déposées au Parquet de Port-au-Prince les 11 et 12 mai 2016 contre Georges Racine, Pierre Richard Duplan et Vladimir Jean-Louis alias Vlad, la machine criminelle Tet Kale n’est guère inquiétée.

Dans la plainte datée du 11 mai 2016, le Parquet de Port-au-Prince a été informé que depuis fin avril 2016 des distributions d’armes automatiques, de munitions et d’argent se réalisent dans les quartiers populaires de Port-au-Prince en particulier et du Pays en général aux fins de semer le deuil dans les familles haïtiennes à l’approche du 14 mai 2016, date marquant le cinquième anniversaire de l’investiture de Michel Joseph Martelly à la Magistrature suprême de l’Etat haïtien.

Dans ces conditions le Parquet de Port-au-Prince devait agir dans les limites de sa juridiction et en informer le Ministère de la Justice, qui lui-même devait passer les instructions nécessaires aux Parquets de la République et à la Police pour empêcher par exemple le drame des Cayes dans la nuit du 15 au 16 mai 2016 ayant semé une fois de plus le deuil dans le camp de la PNH.

Rappelons que selon la plainte du 11 mai 2016 ces opérations criminelles sont coordonnées par les nommés Georges RACINE, Pierre Richard DUPLAN, Vladimir JEAN-LOUIS alias Vlad, ancien candidat à la députation pour la Commune de Cité Soleil, tous Dirigeants influents du PHTK et d’anciens et actuels membres de l’Institution policière.

En date du 12 mai 2016, les Citoyennes Eugénie Dorcé, Renaudin Guerline, Astrel Matanie, assistées de leurs avocats Mes. Newton Louis ST JUSTE et Ramong JEAN-LOUIS ont renouvelé la plainte déposée au Parquet de Port-au-Prince en date du 6 novembre 2014 contre l’ancien Agent intérimaire de cette Commune pour l’assassinat de Paul Ambroise alias Ti Koton et de Mikael Benoit, alias Gro Pouchon.

En date du 8 octobre 2014, Paul Ambroise et Mikael Benoit, deux militants Lavalas notoires de Lasalines ont été assassinés aux abords du stade Sylvio Cator après avoir assisté à un match qui opposait la Sélection haïtienne à la Sélection de la Guyanne Française au su et au vu de tout le monde. Selon plusieurs témoins, ce crime crapuleux a été perpétré par des malfrats qui agissaient sous les ordres de Joseph Pierre Richard Duplan, ami personnel de l’ancien Président Michel Joseph Martelly.

Me. Newton St-Juste


dimanche 15 mai 2016

Haiti! vle di Pa obeyi

Dr Jean-Bertrand Aristide


Haiti! vle di Pa obeyi
Nou pap OBEYI

Sè m, Frè m,
Ou menm ki bò isit ou k ap viv lòt bò dlo,
M kontan salye w nan lespri Mèm Amou an.

Nan lonbraj Zansèt nou yo, pèmèt mwen
Bay nou chak yon gwo akolad fratènèl e
Anbrase tout ti moun yo ak Jenès Peyi a
Ki gen yon plas espesyal nan fon kè m.
Ak anpil respè, m bese byen ba pou mwen salye
Memwa tout viktim koudeta 30 Septanm 1991 la.

Kò yo tonbe men yap toujou rete vivan nan lespri n.

Swè ak san Ero nou yo pa dwe koule pou granmesi.
Pou leve memwa tout Ayisyen ki sakrifye lavi yo
Pou delivrans Ayiti, ann manyen rasin mo Ayiti a.

Hai vle di non, pa.
Tii vle di obeyi nan lang Swaili.
Haitii vle di pa obeyi.
Haïti ou Haitii vle di pa obeyi
Lontan, esklav yo te toujou ap di:
Pa obeyi kolon yo.

Jodia, nou di: pa obeyi moun ki pa respekte dwa moun.
Haitii! Pa obeyi esklav mantal ki nan koudeta elektoral.
Pa obeyi esklav mantal ki refize respekte vòt Pèp la.
Tout moun se moun.
Vòt tout moun dwe konte. Pwen.

Sè m, Frè m, Pandan 3 zan silans sa yo, m toujou koute vwa n.
Lè tribilasyon lavi a ba nou lafyèv, kò mwen cho.
Lè nou swaf tande pozisyon m aklè, m santi sa tou.
Menm si depi 19 Me 2015 Minouche deja fè n wè
Ki kandida m pra l chwazi pou pòs Prezidan Peyi a,
Menm si nou foule beton an avè l, bradsou bradsa
Pou egzije anilasyon koudeta elektoral 9 Out la,
M santi nou ta renmen m di nou sa ak vwa pa m.
Mèsi pou konfyans sa a; se pou sa menm m priye,
Mwen reflechi anpil anvan m pran desizyon sa a.

Desizyon sa a pa ka tranpe nan sòs nayivte paske
Menm ti sèvèl wòwòt ki poko janm plonje nan
Dekolonizasyon mantal, deja konsate ke anverite,
Responsab yo chwazi fè seleksyon e non eleksyon.
Ak espwa verite sa a pap fwase ou ofanse responsab yo
Ki se frè ak sè nou tou, men ki sa mwen obsève toujou:
Radyografi koudeta elektoral 9 Out 2015 la pote tras
Yon maladi ki rele: Négligence spatiale unilatérale.
Sa vle di, kategori malad sa yo wè yon sèl bòrealite a.

Egzanp: Lè malad sa yo ap abiye, yo ka mete rad la
Yon bò kò yo e yo pa wè si lòt bò a rete san abiye.
Lè y ap manje nan yon asyèt, yo manje mwatye e
Yo pa wè si yo kite lòt mwatye manje a nan asyèt la.
Maladi sa a parèt biza men se konsa li manifeste paske
Pwoblèm nan chita nan yon zòn sèvo a ki rele lob parietal.
Responsab koudeta elektoral 9 Out 2015 la konpote yo
Menm jan ak malad sa yo ki wè yon sèl bò realite a.
Yon bò yo wè bilten vòt gwo zam fann fwa vle enpoze,
Men yo pa wè ke lòt bò a, se majorite
Pèp Ayisyen an K ap egzije respè dwa li genyen pou l vote nan eleksyon lib.

Tout moun se moun. Donk, vòt tout moun dwe konte.
Pwen. Radyografi koudeta elektoral 9 Out 2015 la montre
Yon 2e tras: li montre tras malad ki anozognozik.
Sa vle di: Malad ki refize aksepte ke yo malad.
Nan ka konsa, solisyon an se dabò mobilizasyon.
Mobilizasyon nou tout ki pa vle Peyi a tonbe
Nan toubiyon goudougoudou politik san parèy.

Ou menm ki depi 11 zan ap monte lesyèl pado,
Nou ki viktim ensekirite, abi, grangou,chomaj
,Jis nap file zegwi san tèt nan blakawout lamizè,
Nou menm kap soufri ak tout Ayisyen ki viktim
Rapatriman sitwayen ki soti Sen Domeng yo,
Ann met ansanm pou evite mal la vin pi mal.

Nou menm pwofesyonèl nan tout branch tankou :Avoka, enjenyè, agwonòm, enfimyè, doktè, Komèsan, peyizan, notab, pwofesè lekòl
K ap mare lafimen dezespwa depi 11 lane,
Ann met ansanm pou evite mal la vin pi mal.

Nou menm Jèn ki toupatou, nan pwovens kòm lavil,
Nan inivèsite kòm nan tout baz ak tout katye popilè yo
Ann mobilize pou fè chodyè a sispann bouyi yon sèl bò.
Nou pi plis. Nou se majorite a. Fòk sa bon pou nou tout.
Jan mwen te di nou jou ki te 9 Me 2013 la, Sonje!
Yon sèl machwa pa moulen vyann. Nou youn bezwen lòt.
Respè pou nou tout: Moun save kòm analfabèt. Analfabèt pa bèt.
Rich kou malere, se antann pou n antann nou.

Aprè 11 lane, fòk nou rekoud drapo inite a.
Men nan men ak tout Ayisyen k ap viv lòt bò dlo
E ki swaf tounen lakay, ann kreye kondisyon pou Patisipasyon tout moun debyen, tout moun serye, Tout moun ki pa nan politik men ki konprann ke:
Si n pa sove Diyite n, Diyite n ap sove kite n.

Sè m, Frè m, Peyi nou an malad grav e pou pi ta pa pi tris,
Fò n mobilize kont koudeta a jis nou rantre Demokratikman nan Palè Nasyonal avèk Dr Maryse Narcisse kòm Prezidan Peyi a.

Vote Dr Maryse ak tout kandida Fanmi Lavalas, Bò Tab la, nimewo 54, se leve yon kokenn defi Paske konplo a mare ak lajan ki pa rete ak lajan.

Sepandan ! Wi, sepandan !
Bouch an bouch, youn di lòt:
Konplo ki mare ak fòs lajan
Ka demare ak fòs diyite nou.

Bouch an bouch, youn di lòt:
Se pa lajan, se diyite.
Si n pa sove diyite n,
Diyite n ap sove kite n.

Mèsi.

Dr Jean-Bertrand Aristide
30 Septanm 2015, Taba


L’éclosion d’Haïti dépend du soleil de notre amour.

Dr Jean Bertrand Aristide
"Si l’éclosion du crocus dépend des rayons du soleil, L’éclosion d’Haïti dépend du soleil de notre amour. Haïti nous unit à cette terre comme le pétiole relie le limbe à la tige. Tige de liberté conquise, combattue, battue mais jamais abattue.

Tige de liberté dont la nervure principale symbolise notre dignité. Tige de liberté dont la sève est et demeure l’amour par excellence.

Si l’éclosion du crocus dépend des rayons du soleil, L’éclosion d’Haïti dépend du soleil de notre amour. Haïti, Haïti, plus je m’éloigne de toi, moins je respire. Haïti, Haïti, je t’aime et je t’aimerai toujours. Toujours !"


vendredi 13 mai 2016

Message du Président de la République convoquant à l'extraordinaire le Corps Législatif pour le mardi 17 mai 2016


Note de presse de la Fusion des Sociaux-Démocrates Haïtiens


                                                                                NOTE DE PRESSE 

Le Parti Fusion des Sociaux-Démocrates Haïtiens, (FUSION) informe le public en général et ses militants et sympathisants en particulier, qu’à l’invitation d’un parti frère de la République Dominicaine, un groupe d’une dizaine de jeunes et de candidats du parti séjournent depuis le 10 mai dans la république voisine pour étudier les techniques de campagne électorale et observer le déroulement des scrutins. 

Par ailleurs le Conseiller spécial du parti le Professeur Victor Benoit, Vice Président de l’Internationale Socialiste, est aussi invité par cette dite organisation comme observateur. Notons qu’il s’agit d’élections générales tous les 4 ans pour élire dimanche prochain un nouveau président, renouveler le parlement et les collectivités territoriales.

La Présidente de la FUSION, Edmonde SUPPLICE BEAUZILE, est également présente à Santo Domingo depuis le 12 mai dernier où elle participe à une rencontre de la Conférence Permanente des Partis Politiques d’Amérique Latine (COPPPAL) dont elle est l’une des Secrétaires Exécutives. Elle fera également partie de la mission d’observation envoyée par cette institution. Avec le délégation, elle a eu une rencontre avec le Président du PLD, Leonel Fernandez, et doit aussi rencontrer le Candidat à la présidence du PLD, Danilo Medina.


Santo Domingo, le 13 mai 2016

Edmonde S. Beauzile

Présidente







Haïti/Justice : Plainte contre Georges Racine, Pierre Richard Duplan et Vladimir Jean-Louis alias Vlad et consorts pour assassinat, association de malfaiteurs et autres infractions.


Deux plaintes ont été déposées au Parquet de Port-au-Prince les 11 et 12 mai 2016 contre Georges Racine, Pierre Richard Duplan et Vladimir Jean-Louis alias Vlad et consorts, Membres influents de PHTK et Alliés pour assassinat, association de malfaiteurs et autres infractions.

Dans la plainte datée du 11 mai 2016, il est porté à la connaissance du Commissaire de Port-au-Prince Me. Jean Danton LEGER que depuis fin avril 2016 des distributions d’armes automatiques, de munitions et d’argent se réalisent dans les quartiers populaires de Port-au-Prince en particulier et du Pays en général aux fins de semer le deuil dans les familles haïtiennes à l’approche du 14 mai 2016, date marquant le cinquième anniversaire de l’investiture de Michel Joseph Martelly à la Magistrature suprême de l’Etat haïtien.

Selon cette plainte dénonciatoire, ces opérations sont coordonnées par les nommés Georges RACINE, Pierre Richard DUPLAN, Vladimir JEAN-LOUIS alias Vlad, ancien candidat à la députation pour la Commune de Cité Soleil, tous Dirigeants influents du PHTK et d’anciens et actuels membres de l’Institution policière.

En date du 12 mai 2016, les Citoyennes Eugénie Dorcé, Renaudin Guerline, Astrel Matanie, assistées de leurs avocats Mes. Newton Louis ST JUSTE et Ramong JEAN-LOUIS ont renouvelé la plainte déposée au Parquet de Port-au-Prince en date du 6 novembre 2014 contre l’ancien Agent intérimaire de cette Commune pour l’assassinat de Paul Ambroise alias Ti Koton et de Mikael Benoit, alias Gro Pouchon.

Soulignons qu’en date du 8 octobre 2014, Paul Ambroise et Mikael Benoit ont été assassinés aux abords du stade Sylvio Cator après avoir assisté à un match qui opposait la Sélection haïtienne à la Sélection de la Guyanne Française au su et au vu de tout le monde. Selon plusieurs témoins, ce crime crapuleux a été perpétré par des malfrats qui agissaient sous les ordres de Joseph Pierre Richard Duplan, ami personnel de l’ancien Président Michel Joseph Martelly.

jeudi 5 mai 2016

Note de presse de la Fusion


NOTE DE PRESSE

Parti Fusion des Sociaux-Démocrates Haïtiens (FUSION) tient à partager avec les compatriotes haïtiens ses inquiétudes suscitées par certaines décisions récentes prises par le  Conseil Électorale Provisoire (CEP) de publier des résultats partiels pour les municipales et de faire entendre par le Bureau du Contentieux Électoral National (BCEN) les recours exercés pour plus de la moitié des circonscriptions.  Ce faisant le CEP affiche publiquement son mépris pour cette majorité  de partis politiques qui se sont battus pour obtenir la mise en place d’une Commission Indépendante d’Évaluation et de Vérification des élections des 9 août et 25 octobre 2016. Par ce geste, les neuf nouveaux membres du CEP annoncent déjà qu’ils ne seront pas différents des autres et encore une fois un CEP partisan, piloté par une force qui n’a pas encore dit son nom.

Il existe un consensus dans tout le pays sur le fait que seul un travail sérieux de cette commission peut redonner le niveau de confiance minimum indispensable pour l’organisation d’élections crédibles et acceptables.  Il n’y a qu’une minorité de bénéficiaires directs du travail de l’ancien CEP et les membres du Core Group, qui contestent encore l’opportunité de cette commission.  

La FUSION croit que les citoyens  sont en droit de s’interroger sur les motivations réelles du CEP actuel dont les dirigeants ont décidé d’envenimer la crise post-électorale en contestant de fait, le droit de la Commission de procéder à l’évaluation des élections municipales qui se sont déroulées le 25  octobre en même temps que les législatives et la présidentielle.  Tout le monde est unanime  à  admettre que les élections de 2015 sont entachées de graves irrégularités assimilables à de fraudes massives et personne ne devrait s’arroger le droit d’anticiper sur le contenu du rapport de la Commission et encore moins sur ses conclusions et ses recommandations.  Le mandat de la Commission est de trente (30) jours.  La sagesse et le bon sens devraient commander au CEP d’attendre cette échéance avant de s’engager dans la poursuite du processus électoral.  Les membres du CEP semblent oublier que ce sont les résultats qu’ils se précipitent à entériner qui ont occasionné le départ sans gloire de leurs prédécesseurs.  Ils semblent vouloir emprunter le même chemin avant l’heure. 

La FUSION ne prétend pas remettre en cause l’indépendance du CEP en appelant ses membres à comprendre la profondeur et la complexité de la crise post-électorale et à tenir compte des risques que cette situation fait courir à notre pays.  Le combat d’aujourd’hui est une lutte pour mettre un terme définitif à la malédiction des élections frauduleuses qui nous accablent depuis trop longtemps.   La FUSION demande au CEP d’attendre le rapport de la Commission Indépendante d’Évaluation et de Vérification, avant de prendre une quelconque mesure visant à poursuivre le processus électoral.  Il serait vraiment dommage que ce CEP prenne le risque inutile d’entacher sa crédibilité en faisant fi de la volonté des partis politiques qui ont réussi à imposer la création de cette commission.
Port-au-Prince, le 5 mai 2016

Edmond Supplice Beauzile

Présidente