lundi 24 juillet 2017

La situation est compliquée au niveau national. 

Le président Moise et sa femme
Le Gouvernement Jovenel/Lafontant a annoncé que son administration allait mettre l'accent sur l'austérité, autrement dit que les dépenses étatiques seraient contrôlées et drastiquement réduites !

 Or, cette annonce du Président, faite à grands renforts de déclarations tonitruantes, est loin d'être concordante, exacte ou véridique. En effet aux dernières nouvelles un lot de jeeps neuves viennent d'être achetées par le Palais National et, dans le même temps, la Primature a fait aussi des acquisitions de nombreux véhicules. 

Austérité : oui ! Mais, quelle ironie ! 

Austérité pour les autres et abondance pour soi-même !!! 

Austérité pourtant ne veut pas dire pauvreté ! 

Les moindres sous sont contrôlés, au centime près, par la Présidence mais Jovenel Moise, de son côté, empoche, sans explications aucunes, tout l'argent du service de l'intelligence rapidement rapatrié, par ses soins, de la Primature à la Présidence et demandé, réclamé et exigé même, chaque début de mois, in personam, par l'épouse du Président, en charge de la collecte des dits fonds. 

S'agissant des nombreuses et multiples sorties de la Présidence, des sommes très importantes sont allouées à la caravane pour chacune d'elles; pour le Président, pour la première dame, pour leur double cortège de flatteurs et de flagorneurs et pour leurs sécurités reprochées. 

Jovenel Moise tente de récupérer même les per diem dispensés pour les chambres d'Hôtel. Ceci est révélateur, sans coup férir, du comportement vil et abject, de la petitesse, de la pauvreté, de la crasserie de ses agissements. 

Si cette gestion, que M Moise prétend imposer à l'État, avec lui-même en contrôleur principal, était aussi pointue et efficace, son Agritrans ne serait pas présentement en cessation de paiement et les millions de dollars donnés par Martelly pour organiser et rentabiliser ce projet (bidon) n'auraient pas été jetés, dilapidés, vilipendés dans une culture de bananes utilisée non comme espace d'investissement mais plutôt comme celui de blanchiment.

Aujourd'hui, cette fameuse institution citée en exemple de réussite par le Président du compas, a fermé, à la cloche de bois, ses portes et se trouve incapable de faire face à ses obligations. Elle a virtuellement crié faillite. Les millions se sont envolés pour atterrir dans les poches de...qui nous savons tous et Jovenel, tel un saint "roz", ne doit plus rien à l'État haïtien qui se retrouve gros Jean comme devant, avec l'argent des contribuables, encore une fois, évanouit et transformé en immeubles et appartements ! 

Jusqu'à présent, des gens qui travaillent, quotidiennement, au niveau du palais, n'ont jamais, depuis plusieurs mois, touché leurs émoluments. Ils n'ont même pas reçu leurs frais de déplacement alors que le Président exige leur présence sur les lieux de déplacement, fort longtemps avant son arrivée. Tous, indistinctement, se plaignent ouvertement de son comportement délétère au palais.

Dernièrement, invité à la fête de l'indépendance des USA, j'ai personnellement entendu un homme d'affaires commenter sur Jovenel Moise. Celui-ci l'avait convié à une tournée dans l'Artibonite, en hélico : "nous étions environ une dizaine, dans deux hélicoptères, à survoler la plaine de l'artibonite. De 9h du matin à 5h de l'après-midi...pendant toute la journée, même pas un verre d'eau n'a été offert aux invités. C'était indécent ! Inconvenant et scandaleux ! " 

Cet homme d'affaires, un des supporteurs de Jovenel, contributeur pour plusieurs millions, a manqué s'évanouir de faim parce-que les services de la Présidence n'ont même pas eu un minimum de bienséance vis-à-vis de leurs propres invités, conviés et convives !

Voilà de quelle manière un chef d'état respecte les éléments de la bourgeoisie qui font de la politique, acceptant de se mettre à genoux pour bénéficier des avantages économiques liés au pouvoir. Voilà le traitement humiliant, ingrât et outrageant qui leur est réservé !

Quand un homme, un chef d'État veut sortir son pays de la misère, il doit, certes, contrôler les finances mais, avant tout et surtout, engager de grands travaux d'infrastructures générateurs de main-d'œuvre et de brassage d'argent. Il lui faut mettre sur pied des activités créatrices de richesse. 

Ce n'est certainement pas dans la petitesse, la crasse et le contrôle des pannes de pneus que le pays sortira de sa misère. Tous, en tout premier lieu les policiers qui veillent sur le Président, ont le ventre creux et crient famine. Les gens n'en peuvent plus !  Ils se privent, depuis la longue campagne électorale qui a duré plus de vingt mois. Actuellement au pouvoir, alors qu'ils se pensaient sortis de leurs misères, ils continuent toujours et encore à souffrir, à se priver, à crever, alors qu'il se trouvent au siège même du pouvoir: au palais national ! Ceci est inadmissible et ne peut plus continuer ! 

Un homme, avec un comportement aussi petit, aussi crasseux et aussi minable, ne peut intervenir dans l'Artibonite puisque, pour ce faire, il faut obligatoirement dépenser plusieurs millions de dollars. 

Jovenel Moise concentre tous les pouvoirs sur son bureau. Tous les ministres, Agriculture, TPTC boivent de l'eau à la tasse de la caravane... Le CNE, si utile aux travaux de curage et de construction des routes vicinales et autres, mais également nécessaire à l'entretien du réseau routier national, s'est transféré au Palais National, au service unique de la Caravane.

Tout et encore plus, se trouve sur la table du Président et qui voilà au bas de celle-ci accroupi: le Premier Ministre Lafontant !

 Il n'existe vraiment pas de gouvernement ! 

Comment Jovenel va-t-il développer ce pays et réussir dans un domaine où aucune ouverture n'est disponible pour la diaspora, pour le secteur privé, pour les professionnels ...?  Il n'existe aucune vision structurelle ... et certains éléments du secteur privé se sont fait complices du blocage systématique du Gouvernement attendant patiemment, tels des charognards, en embuscade, une ouverture pour rapidement tirer leurs billes en rentrant, en priorité, l'argent investit dans la campagne. 

Dans quel pays entendrons-nous jamais un chef d'État responsable, pérorer et se battre la coulpe  en disant : "je vais donner" l'électricité 24h sur 24 !!!!" Mais ne sait-il pas que l'électricité, un des facteurs du développement dans tout pays qui se respecte, est un bien consomptible disponible à l'achat par les administrés pour permettre des rentrées substantielles profitable au secteur concerné ?

Jovenel n'était définitivement pas prêt pour être Président voire même pour briguer le portefeuille de Ministre de l'Agriculture ... Seul un târé comme Martelly aurait pu flanquer cet incapable au peuple haïtien ! C'est catastrophique !!! 

Il parle de crédit pour le secteur agricole !!!! Avec les millions de dollars donnés par Michel Joseph Martelly, Jovenel a lamentablement et piteusement échoué ! Comment peut-il, maintenant, penser que des petits paysans ignorants, misérables et miséreux, sans accompagnement ni assistance technique, pourraient réussir alors qu'Agritrans est en faillite, le secteur agricole est en faillite, le palais national est en faillite, la classe politique est en faillite, le pays tout entier est en faillite ? 

Pour sortir de cette problématique, il faut d'abord avoir un chef d'état responsable et pleinement conscient des enjeux; capable et désireux de faire le choix raisonné d'un PM valable et bien imbu des méandres de l'administration publique, qui soit à même de réunir autour de lui, en provenance de toutes les classes sociales, les meilleures compétences, diverses et multiples, nécessaires dans chaque domaine. C'est par ce channel uniquement que le salut d'Haiti et son redressement passent obligatoirement. 

Les gens sont là, disposés et disponibles. Ils attendent un signe du Président, les avocats sont là, les médecins, les ingénieurs, toutes les professions libérales, les techniciens et les politiques... S'il ne le fait pas, il échouera et avec nous aussi, qu'il le veuille ou non.

Un pays ne peut être dirigé par Jovenel, Laleau et Liberis:  ce n'est pas normal ! Quand bien même, ces individus seraient d'une compétence exceptionnelle, unique, ce qui est fort mais alors fort loin d'être le cas, ils ne sont que trois ... et c'est largement insuffisant pour une tâche aussi gigantesque que celle de relever un pays qui agonise ...!  

Philibert Josephson.

samedi 22 juillet 2017

Les privilèges de l’ex-président Jocelerme Privert officiellement révoqués

Le président Jovenel Moïse fait fi des critiques et publie l’arrêté enlevant les privilèges et avantages de son prédécesseur Jocelerme Privert.  Dans un arrêté présidentiel publié le 19 juillet 2017 dans le journal officiel Le Moniteur, no 113, le chef de l’État consacre désormais tous les avantages et privilèges uniquement aux anciens chefs d’État ayant été élus au suffrage universel.

« Considérant que le processus électoral concourt à la stabilité démocratique et au renforcement des institutions de la République et qu’il convient de l’encourager et de limiter toute utilisation abusive des deniers de l’État ; sur le rapport du ministre de l’Économie et des Finances et après délibération en Conseil des ministres : article 1er.- Sont réservés aux chefs d’État élus exclusivement au suffrage universel les privilèges et avantages prévus aux articles 2 et 3 de l’arrêté du 23 septembre 2015 relatif aux privilèges accordés aux anciens chefs d’État et de gouvernement », lit-on dans l’arrêté présidentiel portant la signature du chef de l’État, du Premier ministre et des autres ministres du gouvernement.

Selon l’article 2 de l’arrêté du 23 septembre 2015 « Tout ancien chef d'État ou de gouvernement dispose de : a) un secrétariat ; b) un service de sécurité rapprochée ; c) moyens de transport adéquats. » « Les frais de fonctionnement du secrétariat et du service de sécurité rapprochée ainsi que les dépenses d’entretien des véhicules mis à la disposition de l'ancien chef d'État ou de gouvernement sont à la charge de l'État », garantit l’article 3.

En revanche, Jovenel Moïse n’enlève rien aux privilèges et avantages des anciens chefs de gouvernement. Selon l’article 2 de l’arrêté, - il n’est en rien dérogé aux privilèges et avantages accordés aux anciens chefs de gouvernement par l’arrêté susmentionné. 

L’article 7 de l’arrêté présidentiel du 23 septembre 2015 indique que les privilèges accordés aux anciens chefs d’État s'étendent sur une période de cinq ans consécutifs à la fin du mandat. Parmi les anciens présidents provisoires encore en vie, on peut citer Alexandre Boniface, Ertha Pascal Trouillot et Jocelerme Privert. Seul le dernier n’a pas encore cinq ans depuis qu’il a été au pouvoir. Ce qui laisse comprendre que la décision du locataire du Palais national ne concerne que M. Privert. 

Des voix se sont élevées dans la société pour critiquer cette décision du président de la République. Pour l’ancien Premier ministre Évans Paul, c’est inélégant de la part de Jovenel Moïse.

Robenson Geffrard

Le nouvelliste

Evallière Beauplan jure de conclure l'enquête sur les Fonds de PetroCaribe



Dans une note datée 21 juillet 2017, le Bureau du Sénateur Evallière Beauplan tient à remercier la population pour la confiance placée en la Commission Spéciale d'Enquête sur les Fonds de PetroCaribe. Il remercie la Presse pour sa volonté de bien informer le public de l'état d'avancement de cet important dossier dont l'avenir de la République en dépend. 

Dans cette note, le Sénateur invite le public à continuer à garder son calme,  il promet la continuité et l'aboutissement de ce travail en toute quiétude.  L'élu du Nord-Ouest félicite tous ceux qui ont accepté volontiers à répondre aux questions des commissaires et encourage tous les autres acteurs à coopérer pour le bien collectif. Par ailleurs,  Sénateur Beauplan lance une mise en garde à ceux et celles qui veulent, pour des raisons inavouables et inavouées, assimiler la démarche de la Commission à des activités personnelles.

Face à l'ampleur et la grandeur de l'enquête,  le sénateur souhaite que la population fasse preuve de patience pour pouvoir réellement espérer un travail parfait. Il donne la garantie de la non partialité à tout un chacun. Il jure de conclure ce rapport comme cela devra être. 

Il faut donner au monde entier le signal d'un peuple voulant à tout prix combattre la corruption qui gangrène à tous les niveaux notre société en quête du développement durable, a conclu la note.

KAPZY NEWS

Grands Débats: LOI MASSIMADI AU PARLEMENT

Grands Débats: LOI MASSIMADI AU PARLEMENT: Par Michelle Mevs Loi sur le mariage pour tous, MASSIMADI, des droits LGBT sur le territoire haïtien en discussion au parlement.  J...

vendredi 21 juillet 2017

LOI MASSIMADI AU PARLEMENT

Par Michelle Mevs

Loi sur le mariage pour tous, MASSIMADI, des droits LGBT sur le territoire haïtien en discussion au parlement. 

Je regardais hier soir la session du parlement en direct sur Tripotay Lacaye! 
Pas de mariage pour tous sur le territoire haïtien, voila où se dirige le parlement. Cette loi encore en discussion hier sur les droits LGBT s´oriente localement sur l´aspect préférentiel de la question soit: -renforcement des lois haïtiennes et la protection de la famille haïtienne-. Elle ne fera pas de quartier au mariage pour tous. Hier soir, la session fut très émotionnelle d'autant plus qu'aucun honorable sénateur ne voulait paraître pro-massimadi et nombreux furent les parlementaires à s'abstenir de la discussion. L'honorable Jean-Renel Sénatus s´exprima clairement sur sa position. C'est un homme de conviction!
Il y eu également les inquiétudes exprimées p
ar l'honorable Jean-Marie Salomon remontant jusqu´aux hermaphrodites et à leur constitution biologique. Il se porta en avant pour défendre les droits des hermaphrodites… 
An Dirèk nan Palman an - Lwa Massimadi 

Les rires fusaient et on se retenait d'éclater très souvent; forcément sur un sujet pareil engageant le sexe et la factures des appareils génitaux, comment faire autrement? Le sénateur Jean-Marie Salomon disait en parlant d´érection hermaphrodite: “pas peut-être avec trait d´union”, “ c'est “peut être” en érection…”. Fallait préciser! 

Il fut même question de comparaison sur le fait de cleptomanie biologique par le sénateur Cantave. La cleptomanie est-elle inscrite dans les gênes? Et Patrice Dumont de brosser savamment qu'on ne connaissait pas de cleptomane au commencement de l'humanité puisqu'il n'y avait alors pas de possession. Il trouva sa juste réponse, et oui... en relation avec l´accaparement des mangues au début des temps...Je vous laisse le plaisir de découvrir vous-même. A noter à l'actif de cet honorable sénateur: il fut le seul à réclamer “consultation de médecin” pour déterminer un bilan de santé particulier à chaque hermaphrodite. Et sa participation est assidue! 
On a pu également constater les gesticulations de l´honorable Patrice Dumont paré de sa voyante superbe moustache, articulant l'affaire dans sa globalité en exercice pseudo-philosophique intercalant la confusion au débat; ce qui ne sembla nullement le déranger, bien au contraire! S'en suivaient énervement les rappels à l'ordre répétitifs de ses confrères. Surprenamment il s'était décidé à exposer en kreyol, ce qui facilita par ailleurs la fluidité du débat.
En même temps, l'acuité de l´honorable Bélizaire de la Grande-anse, se fit remarquer. Les connaissances approfondies du point de vue légal de Kedler, sa bonne volonté de servir l´assemblée, ressortait à chaque fois de ses judicieuses propositions.


Haïti Peut-elle décider de rejeter le mariage pour tous?
Puisque ce thème relève du droit international privé il est évident qu´Haïti peut. Haïti doit faire son choix en la matière. A noter que mondialement treize (13) pays rejettent le concept portant sur le mariage pour tous LGBT et vingt-pays l'ont généralisé sur tout leur territoire. Reprenons ici Wikipedia: Droits LGBT dans le monde: Les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et trans-genres dans le monde varient selon les droits nationaux : certains pays autorisent le mariage entre personnes du même sexe alors qu'à l'inverse certains condamnent la pratique de relations homosexuelles, avec des sanctions allant jusqu'à la peine de mort. Le sujet a récemment fait son apparition sur la scène du droit international privé. 
 Dans cette assemblée d´hommes où les femmes brillent par leur absence, les discussions mettent à nu l´idiosyncrasie haïtienne actuelle. Haïti est-il constitutionnellement un pays laïc? ou un état religieux? Ce point ne fait pas actualité dans l´Assemblée. 
La ferveur et les croyances en un Dieu "vertueux" dont les haïtiens sont férus sous-tendent et réconfortent les sentiments des parlementaires. Permettre légalement les relations de mariage homosexuelles seraient déshonorer Dieu, serait condamnables par les courants religieux. Le facteur religieux n'est pas à sous-estimer ici. A noter que dans le monde 13 pays à majorité musulmans rejettent ce type de relation. 
Question de race?   Mais également l'imaginaire haïtien fait le récit d'un homme viril quand les choix homo sembleraient n'être que déviance et faiblesse. Pas étonnant puisque en strate le récit national prône la force, d´une race noire qui ne souffre pas de manques quand aux performances bisexuelles. En strate: les activités sexuelles ou homos ne seraient que de race dégénérées.  Il est à déplorer l'absence de journalistes-reporter haïtiens pour faire le suivi des débats parlementaires étant donné l'importance que relèvent les lois et leur fabrication et particulièrement cette question Massimadi -qui impacte la vie de nombreux concitoyens et concitoyennes,- a des conséquences sur la société haïtienne et l´avenir. 
Question sujet à polémique nationale? 
Sans doute  le trouble règne dans les esprits des locaux du en partie à l'incompréhension découlant du manque d'information sur le sujet. Polémique bien entendu. On se souvient encore de la commotion, de la longue bataille rangée et des démonstrations -manif. pour tous - des rues à Paris et finalement du désespoir exprimés par la majorité des catholiques français quand la décision pro-mariage pour tous fut promulguée sous l'égide de la Française d´origine guyanaise Madame Christiane Taubira, alors garde-des-sceaux. 

mercredi 19 juillet 2017

Qui a raison sur fb et les réseaux sociaux?

A l'adresse de tous ceux qui ne prennent pas la peine de s'intéresser au progrès de leur pays (ou d'origine) Haïti; ceux qui ne postent jamais et ne sont que des “observateurs” qui ne se mouillent pas: ne venez pas péter les plombs subitement et accumuler du ressentiment contre -ceux qui s'y intéressent- en les bombardant de vos aprioris MAIS également de vos tristes mémoires personnelles. Comme si cela devrait avoir la priorité ou conforter l´avenir du pays dans la division. 

Souvenez-vous, imaginez-vous que vous n'êtes pas les seuls à avoir connu des déboires personnels, familiaux ou autres! A être tristes!

Vous réclamez justice eh bien quelles sont les conditions à mettre sur place pour que vos voeux soient exaucés? Commençons par le commencement pour ne pas recommencer nos erreurs!

Soyez plus grands que cela, prenez de la hauteur. la vérité est à tous. les faits demeurent mais les opinions sont des idées discutables qu´il faut mettre sur la table des discussions, du dialogue, du débat publique.

Nous avons tous droit à la parole, oui ! neanmoins l'arrogance du ton ou la vulgarité ou la petitesse et étroitesse d'esprit, l'égoïsme et la jalousie sont des pêchés et des non-vertus.

Sachez donc convaincre alors cela fera tomber de son poids tout ce qui n'est pour vous que mal, propagande et horreur.

Michelle Mevs

mardi 18 juillet 2017

NATALITÉ EN AFRIQUE: EXPLOSIF !!! UN CAMEROUNAIS ANCIEN CAMARADE DE MACRON LUI RÉPOND

Le président français Emmanuel Macron

Par Habib Hassan
contact@afrik-inform.com

NATALITÉ EN AFRIQUE: EXPLOSIF !!! UN CAMEROUNAIS ANCIEN CAMARADE DE MACRON LUI RÉPOND

Le camerounais Joël Teubissi Noutsa, ancien élève de l'ENA, cette école de laquelle est issu le président français, vient de lui répondre, suite à ses déclarations polémiques lors du récent sommet du G20. Une réponse magistrale qui revient sur des détails qu'a tendance à oublier le jeune chef de l'état français

LETTRE OUVERTE A EMMANUEL MACRON.

Mon cher Emmanuel, J’ai appris avec consternation dans les médias les propos désobligeants, empreints de mépris, de sarcasme et de racisme, que tu as prononcés à l’égard de mon continent. Dois-je te rappeler que lorsque tu sollicitais le suffrage de ton peuple, tu as qualifié le colonialisme de « crime contre l’humanité » lors d’un séjour en Algérie. Certainement dans l’objectif de rallier l’électorat français d’origine maghrébine et africaine. Quoique, entre les deux tours, sachant pertinemment que tu serais élu, tu t’es ravisé en parlant de « crime contre l’humain ». Il me souvient également que tu mettais en avant le choix de l’Ambassade de France au Nigéria comme lieu de stage lors de tes études à l’Ena, comme pour faire croire à cet électorat que tu souhaitais le connaitre, bien avant d’aspirer à la Magistrature suprême.

Cependant, à peine élu, et surtout depuis que tu dînes régulièrement avec le nabot qui nous avait insultés à Dakar, tu es devenu moqueur et véhément à notre égard. Il y’a encore quelques semaines tu te moquais de nos frères comoriens, dont la Présidence de la République a qualifié ton écart de langage sur les Kwassa-kwassa « d’inconsidéré (…) et à mettre sur le compte de (ta) jeunesse ». Tes excuses sont d’ailleurs toujours attendues. Aujourd’hui tu expliques à la face du monde, en plein sommet du G20, que le sous-développement de l’Afrique est "civilisationnel". Que c’est parce que nous sommes "des cultivateurs de chanvre indien ; des guerriers belliqueux, corrompus, incompétents et inaptes à la démocratie ... des trafiquants d’êtres humains et de biens culturels ... et des fornicateurs invétérés, au point d’avoir entre 7 et 9 enfants par femme..." Mais tu as oublié de te poser les bonnes questions, comme celles de savoir qui sont les plus grands consommateurs de chanvre indien, fabricants d’armes, trafiquants en tout genre, esclavagistes, corrupteurs et exploiteurs ? Mon cher Emmanuel, Si le cannabis a d’abord été qualifié de chanvre « indien » et pas « africain », c’est bien qu’il a commencé à être cultivé quelque part, là-bas en Asie. Etant donné que mes ancêtres n’étaient pas de grands navigateurs, on peut subodorer que ce sont les tiens qui l’ont importé sur notre continent. L’histoire nous raconte même que l’opium, son cousin germain, a été implanté en Chine par ta cousine la Grande Bretagne pour fragiliser ce peuple. Tu as bien dit « guerriers belliqueux, corrompus, incompétents et inaptes à la démocratie », dois-je te rappeler que tes aïeux ont instrumentalisé et armé les guerres les plus sanglantes sur mon continent et favorisé la plupart des coups d’état violents.

Qui finance les groupes terroristes, dont AQMI, BOKO HARAM et le MUJAO ? Qui a tué Khadafi, qui était l’ultime rempart de notre sécurité et le moteur de notre développement ? Qui a ourdi l’assassinat des héros de la lutte pour l’indépendance (Um et consorts) et des présidents en exercice (Olympio, Boganda, Tombalbaye, Ngouabi, Sankara, Ntaryamira, Habyarimana, etc.), qui souhaitaient simplement s’affranchir de l’hégémonie de l’Etat français ? Qui a fait partir certains chefs d’Etat du pouvoir, à l’instar des présidents Gbagbo et Lissouba, qui gênaient les intérêts de l’Etat français ? Qui soutient les régimes africains les plus incompétents et dictatoriaux, depuis les années d’indépendance ? Qui, par des accords de défense léonins, a fait main basse sur nos matières premières ? Qui nous rendra les mallettes d’argent qui ont circulé dans les réseaux françafricains ? Pourtant, pour avoir été scolarisé avec des africains, qui sont d’ailleurs membres de ton mouvement En marche, tu es censé connaitre la qualité des hommes de ce continent. Tu nous as qualifiés de "trafiquant d’êtres humains et de biens culturels", j’aimerai que tu me dises le fonds de ta pensée, concernant l’esclavage du peuple noir pendant plus de trois siècles, la colonisation qui a duré près d’un siècle et le néocolonialisme et le paternalisme qui perdurent.

Mes ancêtres n’ont aucun mémorial en France, pas même une stèle ! Alors qu’ils se sont battus pour les idéaux d’égalité et de fraternité que tu foules au pied par tes propos. D’où proviennent les reliques africaines précieusement conservées au Musée du Louvres et dans les musées français, qui en font le rayonnement ? Le comble, c’est quand je t’ai entendu dire que les milliards d’euros que vous déversez chez nous ne changeront rien à notre condition, tant que nos femmes continueront d’avoir entre 7 et 9 Enfants. Cher Emmanuel, pour le coup tes statisticiens se sont fourvoyés car, le taux de fécondité en Afrique s'élevait à 4,7 enfants par femme en 2016. Même en 1950, il était de 6,5 enfants par femme. Ce rappel étant fait, permets-moi de faire deux commentaires à ce sujet. Le premier sur le volume de l’aide internationale et ensuite sur la démographie. Tes prédécesseurs avaient arrêté le seuil annuel de l’aide internationale des pays riches, en faveur des pays pauvres, à 0,7% du Produit national brut (PNB), parce qu’ils estimaient à raison que vous deviez payer pour le tort que vous nous aviez fait subir, en spoliant nos richesses et en nous volant nos valeureux guerriers pendant 400 ans. Que ce soit la France, ou sa cousine la Grande Bretagne, puissances colonisatrices, vous n’avez jamais atteint 0,4% de votre PNB. Et que dire de votre aide, quand elle nous parvient ? Lorsqu’elle est sous la forme d’infrastructures, ce sont vos entreprises qui gagnent les marchés à des prix trois fois supérieurs au coût nécessaire pour les réaliser. Ce sont vos compatriotes qui sont recrutés à des niveaux supérieurs, avec des salaires exorbitants. C’est votre matériel qui est utilisé. Lorsqu’elle est sous la forme de bourses, c’est dans votre économie que les étudiants dépensent l’argent reçu, etc. Je t’aurai bien conseillé quelques études qui mettent en exergue les effets négatifs de l’aide sur nos économies, mais je ne doute pas que tu les ais en ta possession.

Sur le nombre d’enfants, comme je l’ai dit plus haut, tes chiffres sont faux et ton analyse fragile. Tu devrais pourtant savoir, et c’est inscrit dans le séminaire de Géopolitique que tu as dû suivre à l’Ena ou à Sciences po, que la population est un facteur de richesses et fait partie des cinq attributs de la puissance, cf la Chine, l’Inde, le Nigéria, etc. Tu as dû certainement zapper ce cours, trop occupé à faire mumuse avec Brigitte.

Tiens, justement, Brigitte, parlons-en. Personne en Afrique ne te fait le reproche d’avoir cocufié un homme qui avait l’âge d’être ton père ⎼ qui t’a d’ailleurs aimablement accueilli sous son toit ⎼ avec une femme qui a l’âge d’être ta mère ? Certains diront que c’est indécent ou te qualifieront de traitre, mais c’est ton choix et je le respecte ! Des mauvaises langues affirment même qu’elle te servirait de paravent pour, comme Philippot, exprimer tes orientations sexuelles. Certains diront que tu es pervers, ou que cette orientation sexuelle est "civilisationnelle", mais je m’en garderai bien. Que dire donc de ton libre choix de ne pas procréer ? Là encore, je me garderai bien de fouiner dans tes sous-vêtements, mais de grâce, laisses ceux de nos mères tranquille !!! Le plus drôle dans cette histoire c’est de voir la frénésie avec laquelle certains compatriotes et frères africains se délectent de tes propos condescendants et paternalistes, cherchant à noyer le poisson ou à en minimiser la portée. Certains le faisant naïvement, dans le but de ne pas égratigner leurs amis français, ou le souvenir de leur séjour en France ; tandis que d’autres, plus pervers, réagissent de la sorte de manière à préserver leurs « intérêts ». J’ai des amis français, de très bons amis d’ailleurs et j’ai un souvenir ému de mon court séjour dans ce pays. Donc, je n’ai aucunement de problème ni de haine vis-à-vis des français, mais plutôt avec l’Etat français dont nous ne supportons plus le mépris et l'inculture de ses dirigeants, notamment en ce qui concerne l'histoire de l'humanité.

Très cher Emmanuel, Tu devrais savoir que la pauvreté comme la richesse à l’échelle individuelle, nationale ou continentale sont cycliques ! L’Afrique a un jour régné sur le monde, souviens-toi, et son tour reviendra. Aussi, en toute fraternité, je t’invite à te repentir de tes propos et à nous présenter tes excuses afin que cette génération ne grandisse pas avec pareille humiliation.

En effet, quand notre tour adviendra, il ne plairait à personne que la même graine de revanche, qui a animé tes cousins germains allemands suite à l’humiliation de Nuremberg, n’ait germé dans les consciences de 2 milliards de noirs. Te voilà prévenu !

Bonne fête nationale Ton condisciple africain

Teubissi Noutsa Joël